Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Semaine X : J'étais sur la comète

Bon vous avez bien vu, il ne s'est rien passé la semaine IX, et cela a causé trois fois plus de commentaires (soit trois en tout) de votre part que par exemple mon article sur le disque de reprise Headless Heroes. Si je marchais au nombre de comm's comme disent les jeunes par rapport au temps passé à rédiger, j'intitulerais cet article "toujours rien". Mais je suis pas comme ça, et puis en plus c'est pas tout à fait vrai que j'ai rien glandé. J'essayais d'écrire sur le disque que j'écoute en boucle, c'est à dire Avatar de Comets on Fire, tuerie sortie en 2006. Quatre lignes d'idiotie de parabole cosmique ridiculement pompeuse, j'efface. Quatre lignes de banalités ordinaires et puis je sèche, j'efface.
Alors qu'est ce qu'il a de particulier cet album mis à part son affreuse pochette de forêt javelisée, au dessus de laquelle se lève un grand panache de fumée dégueulasse de pneu qui crame sous un ciel orange fade ? Ya du groove, non ? Ils dépassent le conventionnel avec les recettes à papi, car c'est toujours dans les vieilles guibardes sans climatisation et sans gps qu'on fait les meilleures ballades. C'est lesBlack Keys qui mangeraient pas équilibré, c'est de l'urgence, de la colère, du blues, un instrumental qui serait la bande son idéale pour un duel à mort entre un prêtre cannibale et un vieux justicier alcoolique dans le far west d'une planète lointaine au delà de toute autorité de l'Organisation des Galaxies Unies. Je m'égare à nouveau. Avatar, c'est aussi en schématisant un brin, la rythmique des Doors, les guitares deHawkwind et puis la voix du MC5 et ça, il y en aura toujours pour dire qu'il y a mieux mais c'est quand même déjà pas mal !